Bertrand Emaresi (1977) a étudié le design graphique à l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL-Bachelor) et les arts visuels à la Haute école d’art du Valais (EDHEA-Master). Il a aussi un diplôme de spécialiste en communication (SAWI) et de polydesigner 3D (CEPV).

Graphiste et Directeur artistique indépendant, il conceptualise et réalise des projets de communications online et offline, mais principalement des livres avec différentes maisons d’édition. Il crée aussi des scénographies pour des expositions ou spectacles. Bertrand possède un réseau de compétence avec lequel il travaille régulièrement, comme des photographes, des professionnels
du web, des illustrateur·ice·s, des agences de communication et marketing, etc.
De plus en plus, on lui demande de faire des analyses de projet.

En tant qu’artiste, il développe une pratique protéiforme et ludique.
Par l’art, il cherche une force qui puisse nous aider face aux questions sociales, environnementales et climatiques.

Depuis 2020, il co-gère le laboratoire d’art La Villa à Morges,
où se développent des projets artistiques mélangeant autant les arts visuels
que le son ou encore la danse.

A l’Institut de Recherche en Art Visuel (IRAV), il met ses connaissances à profit pour développer et réaliser des projets scénographiques, comme le projet DRA5 , tout en participant activement aux projets de recherches. Bertrand s’intéresse aux questions pédagogiques et théoriques de l’art et se prépare pour une thèse de doctorat dans la recherche en arts visuels.

Dernièrement, il a été collaborateur scientifique pour le Master of Arts in Public Spheres (MAPS) ou il a aidé à la mise en place de l’exposition Different Things In Different Places, exposition des étudiant·e·s du MAPS, à la galerie La Grenette à Sion ou il a aussi participé en tant que jury. Il a aidé pour l’organisation du radio workshop Becooming Fireflies de Silvia Maglioni & Graeme Thomson et du Symposium Foodculture days avec Foodculture days, Simon W. Marin, Jonas Van Holanda, Nyamnyam collective, Suzanne Bernhardt, Philipp Kolmann et Kenza Benabderrazik.
Durant l’été 2023, il participé à la mise en place du projet Le Climat s’emballe, exposition d’affiches en plein air des étudiants primés de l’EDHEA en Valais.
Dans le cadre du projet Staging Architecture, avec des collègues de l’edhea, il a conçu et mis en scène l’exposition de la Distinction Romande d’Architecture N°5.
Il a aussi scénographié l’exposition Medical Borders, au Arsenaux de Sion.
Récemment, il a aussi été invité comme expert au concours Science et Jeunesse.